Rechercher
  • jean-michel

Beau ou mauvais temps : la chasse à la glue

Enfin, un premier pas … ou une superbe manœuvre dilatoire ?

Hier, Macron dans un acte de bravoure sans précédent vient d’interdire la chasse à la glue … Pour un an, tout en continuant à autoriser des prélèvements sur le Grand Tétras des Pyrénées et sur la Tourterelle des Bois.

Poursuite de la politique du « En même temps » ? Ne nous y trompons pas, il n’y a rien d’équilibré dans cette décision.

Macron s’est-il converti à la protection de la biodiversité ? Evidemment non, car il aurait interdit toutes les chasses sur des espèces menacées et protégées au niveau européen.

Non, Macron reste le Président des Chasseurs. Qui de Macron, Dupond-Moretti ou Schraen est la marionnette de l’autre ?

En tout cas, celui qui décide en dernière instance est bien Macron. Celui qui a rétabli les chasses à Chambord, celui qui laisse passer tous les arrêtés les plus rétrogrades du Ministère de la Transition Ecologique, contre l’avis du Conseil National de la Protection de la Nature, contre la majorité des avis lors des enquêtes publiques sur ces arrêtés…, ce n’est pas Schraen.

Le Patron de la Chasse, c’est Macron et personne d’autre. Celui qui justifie chaque année la mort de 17 millions d’animaux sauvages, dont par exemple la bagatelle 3,8 millions de mammifères, de 15000 chamois et isards..., qui maintient contre toute logique écologique la destruction de loups, c’est bien Macron.

S’il y a une personne en France qui incarne la méconnaissance crasse de ce qu’est la biodiversité, c’est bien Macron.

Et pourtant, il vient de faire un geste…

Quel geste ? Il vient d’interdire pour un an une chasse non spécifique et cruelle, et qui est de toute façon illégale ! Ubuesque !

La question à se poser est pourquoi un an. En général, ce type de décision sert d’abord à gagner du temps.

Un an, ce n’est pas suffisant pour passer les présidentielles. Donc, il doit y avoir une autre raison.

En fait, dans un an, la Cour de Justice de l’Union Européenne doit se prononcer sur ce dossier et nul doute que Macron va tout mettre en œuvre pour influencer la décision des juges, qu’il activera tous ses réseaux du lobby chasse pour continuer à justifier l’injustifiable.

Nul doute que la plainte que Schraen veut poser contre l’Etat, ne fera pas peur à Macron. Au contraire : juste un retour de bons procédés pour tenter de montrer Macron comme un homme prenant des décisions courageuses, au risque de voir l’Etat attaqué en justice… Les tourterelles, les courlis, les tétras, les blaireaux, les renards, les loups… feront les frais de ces marchandages sordides !

10 vues

Posts récents

Voir tout