Etat de la Planète : vision globale

L'état de la planète ne fait plus rêver. Le jardin d'Eden est devenu pour l'essentiel un monde quasiment totalement artificialisé.

La biodiversité s'effondre sous toutes les latitudes et longitudes, le réchauffement climatique engendre sécheresses ici, ouragans et inondations ailleurs.

Nous connaissons tous l'existence de ces dégâts, mais nous avons encore du mal à adopter une attitude responsable face à ces évidences.

Rétablir les grands équilibres écologiques suppose deux révolutions dans notre façon de penser:

  • prendre conscience que la Nature, la Terre n'a pas été conçue pour l'Homme et que nous devons laisser un espace suffisant aux autres espèces vivantes, que nous devons limiter nos rejets et prélèvements à ce que la Nature peut renouveler, bref remettre en cause notre anthropocentrisme.

  • accepter de soumettre nos décisions au respect d'une valeur simple :  ne pas entraver la Libre Evolution Naturelle, ce principe de vie qui est à l'origine de l'Homme lui-même, comme de toute forme de vie.

Pour cela, la voie la plus simple et la plus efficace est de limiter volontairement notre population afin de réduire nos prélèvements, de nous replier géographiquement afin de laisser de vastes zones évoluer librement pour le plus grand bénéfice de toutes les autres espèces et de l'Humanité elle-même.

En effet, nous survivons aujourd'hui, comme nous avons toujours vécu hier, grâce aux services écosystémiques, services gratuits que nous rend la Nature mais que nous sommes en train de massacrer.

Funeste erreur.